Procrastination : 8 conseils pour arrêter de remettre au lendemain

Procrastination : 8 conseils pour arrêter de remettre au lendemain

On déteste toutes la procrastination. Remettre à plus tard encore et encore pour finalement se retrouver avec une montagne de choses à faire, et le plus souvent à la dernière minute, en panique, en stress et en le faisant n’importe comment. Ou pire, on fait une croix dessus et tous les beaux objectifs qu’on avait encore hier ont fondu comme neige au soleil.

Alors pourquoi s’obstine-t-on à procrastiner encore et encore ? Car il faut bien se l’avouer : remettre tout au lendemain (ou à jamais 😥) est encore pire que de commencer à s’y mettre.

Il y a plusieurs raisons à la procrastination :

  • on n’aime pas les tâches qu’il y a à accomplir
  • on ne sait pas comment faire
  • la date butoir est bien trop éloignée (donc on fait à la dernière minute ⏰)
  • on cède à la facilité (comme il est beau mon écran de smartphone !! 📱)
  • on a peur
  • on n’en voit pas l’utilité (la vaisselle sale peut bien attendre…elle ne va pas s’échapper)

On a toujours de très bonnes raisons (selon nous) de ne pas faire les choses. Mais pour éviter les désagréments futurs, les déceptions envers nous-même, la colère de ne pas l’avoir fait plus tôt, l’irritation et le stress, je vous dévoile mes 8 conseils pour vaincre la procrastination. 💪

Pourquoi devez-vous faire cette tâche ? Qu’est ce que cela va vous apporter ?

Vous devez être capable de voir les bénéfices de cette action et vous y concentrer dessus. Il ne sert à rien de remuer le couteau dans la plaie en se morfondant sur l’action à accomplir, qu’elle ne vous plait pas ou que vous préférez regarder la télévision (on préfère toutes s’affaler sur le canapé, c’est humain…et c’est bizarre quand même 🤔).

Voyez au-delà de tout ça et fixez votre regard sur la conclusion ; comment allez-vous vous sentir une fois cela terminé ?

Concentrez-vous sur vos émotions futures, votre bien-être et tous les points positifs une fois cette tâche réalisée.

#2 Avoir un plan d’action

Certains objectifs et projets vont vous demander plus de temps. Et quand un objectif est long à accomplir, le risque de procrastination voire d’abandon est élevé.

Pour éviter cela, il va vous falloir être au clair sur les tâches à réaliser. Vous devez :

  • Découper votre projet en plusieurs objectifs.
  • Lister toutes les actions, tâches et sous-tâches à accomplir.
  • Prioriser chaque action.
  • Etablir une durée pour chacune de ces actions.
  • Mettre en place vos objectifs semaine après semaine.
  • Réaliser un bilan chaque fin de semaine.
  • Faire un point à chaque fin de journée pour savoir ce que vous devez faire le lendemain grâce à une to do list.

A chaque début de journée, vous devez savoir ce que vous devez faire. Cela vous permettra de gagner du temps, d’éviter de vous disperser et de stresser inutilement.

arrêter de remettre au lendemain

#3 Avoir confiance en soi pour arrêter de procrastiner

On n’est rien sans un minimum de confiance en soi.

Remettre à plus tard peut vouloir dire que vous avez peur d’échouer ; au moins si vous ne faites rien, il n’y a pas d’échec.

Mais vous pouvez aussi avoir peur du jugement et du regard des autres. Nous sommes toutes confrontées à ces situations à un moment ou à un autre de notre vie – plusieurs fois dans notre vie.

Toutefois, la confiance en soi se travaille. Je peux vous donner quelques pistes :

  • lister les domaines pour lesquelles nous sommes douées
  • se former, continuer d’apprendre
  • développer sa curiosité
  • cultiver un état d’esprit positif
  • sortir de sa zone de confort régulièrement
  • rester soi-même et être authentique

#4 Demander de l’aide

Nous ne sommes pas seules ; même si on a tendance à le penser très fort. Mais si vous ouvrez grand vos yeux, vous verrez qu’il existe des tas de personnes bien intentionnées prêtes à vous aider.

Parfois, on ne sait pas faire les choses ; et pourtant on doit les faire. Dans la plupart des cas, on a tendance à repousser ces actions qu’on ne peut pas faire ; du moins dans l’immédiat, puisque nous n’avons pas les compétences pour.

Dans ces moments-là, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide. 

Il existe plusieurs approches quand on ne sait pas comment réaliser un objectif ou que l’on n’a pas les compétences

  • On peut demander de l’aide autour de soi, que ce soit la famille, les amis, les collègues ou des connaissances.
  • Se former en ligne ou en présentiel.
  • Se faire coacher et avoir un suivi régulier, se faire épauler.
  • Faire appel à des organismes et structures compétentes.

#5 Avoir des deadlines pour limiter la procrastination

Comme je le disais un peu plus haut, quand un objectif est éloigné dans le temps, il est difficile de se projeter et de se motiver pour se mettre en action.

Afin d’éviter d’être frustrée de ne pas agir ou d’abandonner votre projet, il est indispensable d’établir des dates limites.

=> Vous souhaitez créer votre entreprise ? Vous avez 90 jours pour trouver votre niche, créer votre business plan, établir votre plan d’action et créer votre structure juridique.

=> Vous voulez perdre du poids ? Dites vous que vous avez 2 mois pour atteindre votre objectif et fixez des étapes.

Ce ne sont que des exemples, mais avec une date en tête, vous pourrez ainsi vous projeter. L’objectif deviendra tout de suite beaucoup plus concret et tangible. De plus, avec des étapes prédéfinies et des deadlines pour chacune d’entre elles, rien ne vous empêche de vous offrir une petite récompense une fois le premier objectif atteint ; puis le second ; et le troisième…et ainsi de suite.

La perspective de cette récompense, de ce cadeau 🎁 que vous vous faites à vous-même pourra booster votre motivation.

#6 Partager et rendre public ses objectifs

Dit comme ça, c’est stressant n’est-ce pas ? Pourtant, quoi de plus reboostant qu’un projet dont on a partagé l’échéance, les objectifs auprès de sa famille ou sur les réseaux sociaux ?

C’est comme un engagement que l’on prend auprès de ces personnes : en rendant public mes objectifs, je suis obligée d’aller jusqu’au bout et de les atteindre.

Certes, vous allez connaître des périodes de stress. Mais ce stress est mille fois meilleur que celui que vous vivez habituellement. C’est un bon stress, celui qui nous booste, nous envoie notre dose d’adrénaline et nous fait sautiller sur notre chaise. 🤸 Vous voyez de quel stress je vous parle ?

Si vous avez au préalable travaillé votre confiance en vous, vous serez à même de vous lancer dans ce nouveau défi.

#7 Appliquer la règle des deux minutes

Je vais vous parler ici de la règle des deux minutes instaurée par David Allen dans son livre Getting things done.

Dans son livre, l’auteur nous dit que tout ce qui prend moins de deux minutes à réaliser doit être fait immédiatement.

Mais cela va beaucoup plus loin (on ne va pas se mentir, il y a énormément de tâches qui prennent bien plus que deux petites minutes 😒). Pour chaque action à réaliser, il faut se dire que nous n’allons la faire que durant deux minutes (ça nous avancera toujours un peu) ; sauf que là, la magie opère. Ces deux minutes vont rapidement se transformer en 30, puis en 1 heure, puis 2 heures…

Pourquoi ? Tout simplement car le plus difficile est le fait de se mettre en action. Une fois le corps en mouvement, on continue sur notre lancée (pourquoi s’arrêter en si bon chemin puisque on y est).

N’avez-vous jamais remarqué cela ? Plus vous faites de choses, plus vous avez envie d’en faire. Vous êtes même quelquefois euphorique. A contrario, moins vous en faites et moins vous avez envie d’en faire (c’est comme dormir : plus on dort, plus on est fatigué 😴).

Donc, conditionnez votre esprit à cette règle des deux minutes et dites-vous que vous n’allez faire cette tâche que durant deux minutes.

#8 Limiter les distractions et les tentations

Je suis certaines que vous avez des tonnes d’idées dans la tête rien qu’en lisant le titre (Netflix et ma série préférée du moment, mon smartphone et mon réseau social adoré, mon canapé…oh le bel oiseau 😅).

Et oui, faut se le dire : les distractions sont de mèche avec la procrastination.

Pour éviter cela, vous devez :

  1. Noter tout ce qui est source de distraction pour vous de manière générale.
  2. Inscrire son objectif du moment et faire le tour de toutes les tentations et autres distractions qu’il pourrait y avoir.
  3. Les éliminer.

Cela peut-être par exemple :

  • mettre son téléphone en mode avion pour ne pas avoir de notifications.
  • bloquer son téléphone durant un laps de temps (il existe des applications)
  • désactiver son accès à Internet
  • aller travailler dans un autre lieu

Vous pouvez être créative dans ce domaine. Je vous laisse l’embarras du choix.

Mots de la fin - A retenir

La procrastination n’est pas une fatalité. Vous pouvez la dompter. Bien évidemment, elle ressurgira de temps à autre. Mais avec ces 8 conseils, vous savez désormais comment la stopper et parvenir au bout de vos actions. N’oubliez pas que la motivation se travaille au quotidien. Bien que vous ayez travaillé ces 8 points, vous aurez peut-être besoin d’y revenir ou retravailler certains conseils. N’hésitez pas à les relire encore et encore.

Laisser un commentaire